#7 Voyage au plus près du violoncelliste

Episode 7 :

– Je vais t’expliquer toute la partie préparatoire, physique et mentale qui permet d’arriver au sommet du morceau, à un niveau d’extase, somme toute, relatif.

Froid il est très dur, très solide comme une pierre. Au contact de la corde et à mesure des oscillations, le doigt s’échauffe gonfle et se détend ; enfin il est prêt. Tout comme la cire chaude, la pulpe du doigt est dilatée. La chair des doigts incrustée dans la corde, se marque et se raidit. Lire la suite « #7 Voyage au plus près du violoncelliste »

#6 Voyage au plus près du violoncelliste

Episode 6 :

– Il y a plusieurs sortes d’émotions transmises selon les morceaux.

De la tendresse, au suspense en passant par la jouissance, la colère, la rage, la joie, ou même par l’amusement.

Mais ce qui les réunit c’est l’intuition du musicien, son implication, sa manière de transmettre un message quel que soit le message, quelle que soit l’émotion ; ce qui est beau c’est ce qui se passe au moment où il joue, c’est son envie de partage, même si ça peut aussi être de la démonstration. Le violoncelliste ne peut pas rester impassible. Lire la suite « #6 Voyage au plus près du violoncelliste »

#5 Voyage au plus près du violoncelliste

Episode 5 :

– Non, non, non, ce n’est pas tout ! Quand un enchainement de doigtés te plait suffisament pour te satisfaire, tu attends autre chose ! La plénitude !!!

– Ah bah bien sûr !

– La plénitude, ou le moment où le musicien s’évade, et ne fait plus qu’un avec son instrument. Les bras autour du violoncelle, ils l’enlacent tendrement. Tu vois le tableau ? Lire la suite « #5 Voyage au plus près du violoncelliste »

#3 Voyage au plus près du violoncelliste

Episode 3 :

Le secret et la beauté de ces sons purs viennent d’abord de beaucoup de travail.

– Tu sais, ce n’est pas qu’une légende, personne ne nait talentueux, il faut passer du temps, s’acharner. Tu dois insister quand un passage résiste, et répéter, répéter, rerépéter, transpirer, désespérer, puis espérer. Une réussite ne signifie pas qu’on a acquis un trait (passage difficile dans le jargon) ; pour le maitriser il faut le rerépéter, le décortiquer, le tordre dans tous les sens ; et une fois le passage trituré il peut enfin être intégré.

Intégré par le corps.

Lire la suite « #3 Voyage au plus près du violoncelliste »

#2 Voyage au plus près du violoncelliste

Episode 2 :

– Tu n’as jamais eu envie de monter ton groupe ?

– Puisque je te dis que j’en ai déjà un !

– Oui non mais un groupe où tu ferais des reprises de truc connus. J’sais pas du rock, de la pop ! De toute façon tu ne peux jouer que de la musique classique de la musique d’église du 16è siècle, du Mozart ou du Bach !? Y’avait pas de guitare électrique à l’époque ! Ah ah ah !!! Et ils ne connaissaient pas la bonne musique. Lire la suite « #2 Voyage au plus près du violoncelliste »

L’opéra : un monde magique

ballet_contrebasseTu vas à l’opéra des fois ? Moi, je suis fan. Et ce que j’adore par dessus tout dans les opéras ce sont les jeux de lumière.

En juin 2017, j’ai eu le bonheur de voir Rigoletto (Verdi) à l’opéra Bastille à Paris. J’ai été subjuguée par la mise en scène de Claus Guth dans laquelle la scène est contenue dans un carton géant ! Je ne sais pas si te représentes la taille de la scène à Bastille mais c’est juste incroyable. La scène est assez grande pour contenir 13 voitures Mercedes (opéra Carmen en juin 2017). Imagine ! Là, dans ce Rigoletto, je me suis même demandée comment ils avaient fait pour fabriquer un carton aussi immense et arriver à le monter sur scène ! Lire la suite « L’opéra : un monde magique »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑