Inventaires de ce qui est futile, doux, sensible

CHOSES QUE L’ON FAIT AVEC SON AMOUREUX
Décorer les meubles avec des rubans de scotch fantaisie
Coller des cœurs en mousse sur des objets du quotidien
Glisser des mots doux sous l’oreiller
Disposer des pétales de fleur sur le lit
Chanter en contemplant le coucher du soleil
Se trouver des surnoms affectueux
Regarder un film blottis l’un contre l’autre
S’étreindre tendrement
Plonger le nez dans ses cheveux pour humer l’odeur de son shampoing
S’endormir la tête dans le creux de son épaule

PETITES CHOSES QUE L’ON COLLECTIONNE
Les papiers cadeaux originaux
Les coquillages ramassés sur la plage
Les mots écrits sur les sachets de thé
Les musiques que l’on fredonne lorsqu’on est joyeux
Les sourires des gens qu’on aime

PETITES HABITUDES
Mettre du rouge à lèvre pour passer l’aspirateur
Contempler ses livres bien ordonnés sur l’étagère
Tremper ses frites dans de la moutarde et les porter à la bouche avec ses doigts Plonger sa main dans un sac de grains
Regarder ses lignes main évoluer de jour en jour
Lire au soleil après déjeuner 

RETROUVER LES PLAISIRS DE L’ENFANCE
Lécher le chocolat sur l’opercule de son yaourt
Jouer à cache-cache
Sauter sur les lits
Faire la course sur la plage
Danser pieds nus dans l’herbe
Sauter au-dessus des flaques
Saucer les plats avec une bonne miche de pain Cueillir des pâquerettes
Souffler les fleurs de pissenlit
Jouer avec la mousse de son bain
Exploser de rire en faisant des grimaces dans la glace

LA NATURE
Se réveiller avec le chant des oiseaux
Ecouter le bruissement du vent dans les peupliers
Sentir l’odeur des pavés mouillés après l’averse
Fermer les yeux et sentir la caresse du vent sur son visage
S’endormir sur une plage avec le bruit des vagues

 

Auteur : Julie
Photo by Ori Song on Unsplash

2 commentaires sur “Inventaires de ce qui est futile, doux, sensible

Ajouter un commentaire

  1. Il y aurait là pour Noisette matière à poésie…
    Qu’attend elle?
    Elle attend de se mettre du rouge à lèvres avant d’écrire
    Elle attend que les bulles de cidre lui picotent le palais
    Elle attend que les commentaires de ses poèmes la fassent sourire
    Elle attend que l’inspiration lui vienne de plaisir la combler
    Elle attend que le vent souffle sur le livre lui indiquant la page
    Elle attend ce moment pour être seule et ne plus être sage…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :