Souvenirs de Paul

A l’évocation de ses souvenirs d’enfance,
Paul me dit ceci : « Quelque fois lors des vacances,
Nous venions ici, dans la ville où tu es née,
Avec mes parents et Didier mon frère aîné.

Quittant la campagne, nous avions hâte d’arriver
Chez notre cousin ; celui qui était boucher.
Mon père conduisait une Peugeot 203 grise.
Assis à l’arrière, le silence était de mise.

Puis on arrivait. C’était l’heure du déjeuner.
Devant la maison, mon père allait se garer.
Nous étions contents. Le cousin nous recevait.
On parlait beaucoup. Parents et enfants riaient.

Pourtant nous devions, cet après-midi aussi,
Voir quelques amis, qui habitaient près d’ici.
Laissant la voiture, nous décidâmes d’y aller
A pied tous les quatre. Ils étaient du même quartier.

On était Dimanche. C’était un jour de repos.
Par les rues désertes, nous longions des jardins clos.
On se promenait. Mes parents marchaient devant
Tout en discutant. Mon frère et moi les suivant.

Nous passâmes ainsi devant la grille d’un jardin
Où je remarquai quelques fauteuils en rotin.
Assise dans l’un d’eux, une fillette leva la tête
Et me regarda. Soudain, je me sentis bête.

Son regard perçant me fixait étrangement.
En ce laps de temps, que se passe-t-il vraiment ?
Je me détournai et poursuivis mon chemin.
Je n’y pensai plus car je n’étais qu’un gamin.

Des années plus tard, marié et père de famille,
J’appris très surpris, que cette lointaine petite fille
N’était autre que : Toi, la femme de ma vie !  »

Texte & Illustration  : Noisette

 

2 commentaires sur “Souvenirs de Paul

Ajouter un commentaire

  1. Que pensait la petite fille derrière la grille ?

    Assise seule dans mon fauteuil en rotin
    J’entendis des voix doucement s’approcher.
    Quatre personnes passaient devant mon jardin
    Seule la tête d’un garçon de la grille dépassait.

    Je ne fixais d’habitude jamais dans les yeux
    Regard droit je scrutais le visage du curieux.
    Rougeurs sur ses joues, voulant me faire pardonner
    J’ai voulu me lever afin de m’excuser.

    Mais après tout pourquoi devrais-je me déranger
    Ce serait plutôt à lui de les présenter.
    De toute façon ce n’était qu’un jeun’ gamin.
    Cependant il n’était pas du genre plaisantin.

    J’ai eu du regret de ne m’être pas levée.
    C’était avec lui que j’aurais voulu jouer.
    Je repris ma lecture toute joyeuse
    Certaine de le voir aux prochaines vacances

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :