Prendre le temps de savourer la vie

Ma vie d’avant : pressée par le tourbillon du temps, planifiant à l’avance chaque minute de mes journées pour profiter au maximum de mon temps sur Terre. Envie compulsive de remplir ma vie et de la rendre intéressante. Muée par l’envie d’apprendre, toujours plus, de développer mes compétences, d’acquérir de nouvelles habiletés ; habitée par un soucis d’efficacité et de performance.

Et puis un jour, j’ai appris à lâcher prise, à faire confiance à l’instant, à la sérendipité, à l’émergence de l’inconscient. J’ai été poussée à nourrir mon âme, à apprécier les pauses contemplatives (comme admirer l’oscillation de peupliers sous le vent et entendre le doux bruissement des feuilles), à renouer avec des plaisirs simples : ceux de mon enfance (me balader dans la forêt, faire des gâteaux, souffler des bulles de savon…).

Je prends désormais du temps pour tester de nouvelles choses sans autre but que d’explorer et prendre du plaisir, juste pour l’expérience, pas pour la finalité. Je travaille le chemin, pas le but. Je prends le chemin qui me convient, qui m’enrichit même si ce n’est pas le plus direct. J’accepte avec bienveillance les détours.

J’ai quitté mon boulot et me suis mise à mon compte. Je suis sur le chemin de l’éradication de tous les « il faut » de ma vie pour les remplacer par des « j’ai envie / j’ai à cœur de ». Je ne suis plus étourdie par les trajets ternes et bruyants qui agressent les sens pour aller à mon travail. Je ne suis plus étourdie par les tunnels de réunions qui s’enchainent ni par des TO DO lists qui s’allongent à l’infini.

J’ai augmenté mon temps de présence à ma vie, ma conscience à l’instant présent. Je prends un peu plus chaque jour le temps de m’émerveiller de la beauté qui m’entoure.

J’ai bien sûr toujours ma petite voix intérieure qui me pousse à aller plus vite, à aller encore plus loin, à performer, à décrocher les étoiles. J’aime les challenges, je ne l’oublie pas. Ma petite voix me le rappelle : j’ai des rêves à réaliser. Elle me donne confiance dans le fait que je ne me perdrai pas dans mes explorations ni dans mes pauses contemplatives. Je peux donc savourer la vie sans mauvaise conscience.

3 commentaires sur “Prendre le temps de savourer la vie

Ajouter un commentaire

  1. Moi aujourd’hui j’ai appris ce qu’était la sérendipité et ça me fait sourire parce qu’il est vachement bien ce mot ! et que c’est une chose simple qui m’a fait ma journée 😉
    Merci !

    Aimé par 1 personne

  2. Quand on se dit que c’est en cherchant la route vers les Indes que Christophe Colomb a découvert les Amériques, c’est là qu’on se rend compte à quel point cette petite voix intérieure, qui nous pousse à aller plus loin, peut devenir un formidable moteur de découvertes. En effet !
    Voilà comment faire son chemin dans la vie : en suivant des routes qui ne sont pas tracées !

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :