Printemps au bout…

Tristes âmes délaissées
N’ont pas su regarder
La douceur chamarrée
Du vif et chatoyant été.

Les feuilles s’envolent,
Le vil automne s’affole.
Le passant serre l’étole
Tandis que souffle Eole.

Par un petit trou d’air
S’est engouffré l’hiver
Qui a si bien recouvert
Ce plat chemin de terre.

Bientôt pointe le soleil,
Qui annonce le réveil
De myriades d’abeilles
Toutes imbibées de miel.

Le printemps fait des envieux,
Secoue son corps merveilleux,
Enfin s’étire à qui mieux mieux,
Puis ouvre bien grand les yeux…

Auteur : Jack

 

2 commentaires sur “Printemps au bout…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :