Rémi la lame #2

Son geste était artisanal mais devenait artistique pendant ces fractions de secondes où il incisait. Les entailles terminées il choisit l’emplacement. Il n’avait droit qu’à une tentative.

Un geste malheureux et tout était à refaire. Dans cette crainte il engouffrait délicatement le tout dans le four et s’arrêta sur l’endroit. Puis il tendait ces muscles et tirait sèchement sur le manche de la pelle.

Les pâtons ne pouvaient pas suivre le mouvement. Ils restaient sur place, saisis par la brique réfractaire brûlante.

Il venait d’enfourner d’un geste gracieux les premiers pains de la nuit. Il pouvait souffler quelques minutes. Dans la boulangerie, Rémi avait le titre de brigadier, ce terme désigne celui qui met au four. Et il en était fier.

Il essuya son front avec sa toque blanche. Sur le rebord du four, la cigarette allumée avait été oubliée. Il ne restait que des cendres.

Voilà comment il était possible de mesurer la durée d’une fournée. Le temps que met une gauloise sans filtre à se consumer toute seule.

FIN

A mon père,

Auteur : Pierre

Episode précédent : #1

Un commentaire sur “Rémi la lame #2

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :