Quelques bulles de rêve

« Si je recommençais ma vie, je tâcherais de faire mes rêves encore plus grands ; parce que la vie est infiniment plus belle et plus grande que je n’avais cru, même en rêve. »

Georges Bernamos

A travers ce blog, je souhaite disperser quelques bulles de rêve. Ces bulles, quand elles éclatent, laissent échapper le rêve contenu en elles. Une fois libéré, le rêve s’envole et se pose délicatement sur ton épaule. Il se transforme en inspiration.

Rêver, toujours rêver. J’ai arrêté de rêver bien trop jeune. Je me suis laissé embarqué dans un « rêve » qui n’en est pas un : faire des études scientifiques, me mettre en couple, décrocher un super job dans une grosse boîte.

Et puis un jour, je me réveille. Je m’aperçois que je m’ennuie dans mon train train de relation hyper stable et que mon boulot commence de plus en plus à devenir un tunnel de réunions qui défilent à grande vitesse. Pas le temps de me poser. Pas le temps de réfléchir. Avancer. Toujours plus vite!

J’ai fourni beaucoup d’efforts pour me retrouver sur les rails d’une ligne à grande vitesse. Pour commencer à vivre une vie toute tracée, une vie confortable. Me laisser porter. Seulement, ce n’est pas moi. Ce n’est pas mon caractère.

Les jours commencent à se ressembler de plus en plus. Les conversations aussi. A la maison : On part où cette année en vacances? Tu veux manger quoi ce soir? Tu sais s’il va faire beau ce week-end? Au boulot: Je suis sous l’eau. J’ai pas eu le temps de m’en occuper, j’fais ça sans faute demain, les devoirs des enfants, les enfants qui sont malades, les prochaines vacances, les travaux dans ma maison et un peu de bitching sur les autres collègues agrémenté parfois de sexisme ou de racisme.

Quand je prends enfin le temps pour faire le point, je me rends compte que tout cela ne me convient pas. Ce n’est pas la vie que je veux.

Mais alors, c’est quoi mon rêve? Avoir un bon mari, une belle maison et des enfants merveilleux? Fuck le mari et la maison! Soyons libres, soyons soi! Prenons le temps de savoir qui on est et quels sont nos rêves. Notre vie n’en sera que plus belle et notre compagnon de vie plus heureux. On ne lui aura pas mis la pression pour qu’il nous pousse à réaliser nos rêves. On ne sera pas jalouses s’il réalise les siens et pas nous. On contraindra moins nos enfants. Nous les laisserons rêver. Nous les laisserons nous guider vers tout ce qui les émerveillent. Nous les laisserons agrandir le champ de nos possibles.

Inspirons-nous les uns les autres!

Si tu ne réalises pas tes rêves, qui le fera pour toi ?

Vivons notre vie rêvée et pas celle que la société a décidé pour nous!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :